Top

Top 5 : Les coureurs à surveiller en 2016

Mars 2016, la saison bat déjà son plein et les premières tendances commencent à émerger. On ne va pas citer ici les stars du peloton mais plutôt les jeunes talents, ces étoiles montantes qui se sont révélées récemment et qui promettent de belles surprises sur les routes de 2016. Il est d’autant plus important de repérer ces coureurs afin d’assurer la relève de certains leaders en fin de carrière (Cancellara, Contador, Rodriguez) ou tout simplement plus très jeunes (Froome, Cavendish). Voici le Top 5 des coureurs à surveiller en ce début (mais pas que) de saison :

1. Bob Jungels – 23 ans – Le complet

Vainqueur de Paris-Roubaix Espoirs dès 2012 et actuel Champion du Luxembourg (ligne et CLM), Bob Jungels ne compte pas s’arrêter là. Véritable spécialiste du CLM, Champion du Monde Juniors 2010 et non moins de cinq top 10 dans la discipline en 2015, il est à l’aise en haute montagne et surprenant sur terrain vallonné. En bref, c’est le futur coureur de Grand Tour par excellence, s’il continue sur cette voie : c’est plutôt bien parti avec une belle victoire d’étapes en solitaire sur le Tour d’Oman en janvier. Son récent transfert chez Etixx Quick-Step, pour sa quatrième année en tant que professionnel, lui promet un bel avenir.

2. Julian Alaphilippe – 23 ans – Le puncheur des Ardennaises

Les belges de Quick-Step sont décidément sur tous les bons coups. Omniprésente dans les principaux transferts de l’intersaison, l’équipe a propulsé le Francais au niveau professionnel. Pour faire court, sa campagne 2015 des classiques Ardennaises a tout simplement été impressionnante : 7ème de l’Amstel Gold Race et 2ème de la Flèche Wallonne et de Liège-Bastogne-Liège (un Monument, rien que ça). On l’attend au tournant cette année. Le seul hic, paradoxal me direz-vous, vient de l’effectif impressionnant de son équipe et donc de sa sélection ou non sur les grandes classiques. Cocorico, on y croit !

3. Dylan Groenewegen – 22 ans – Le sprinteur

Deux classiques de fin de saison remportées et de beaux top 10 en 2015, le jeune Batave est assez prometteur dans le milieu du sprint. Déjà victorieux en 2016, il monte en puissance avec une superbe 4ème place (annoncée) sur Kuurne-Bruxelles-Kuurne derrière un dénommé Kristoff. Lotto-Jumbo lui accordera donc sa confiance pour l’emballage final, avec un Moreno Hofland responsable de deux des six (maigres) victoires remportées par l’équipe en 2015.

4. Tiesj Benoot – 21 ans – Le prodige des Flandriennes

Le prochain grand coureur de classique ? A seulement 21 ans, le Belge peut se vanter d’une 5ème place sur le Tour des Flandres et d’une 6ème à Travers les Flandres. 18ème sur l’E3 Harelbeke, il confirmera sur le Tour de Belgique avec une belle deuxième marche du podium derrière Greg Van Avermaet. Sa forme en 2016 ? Troisième de l’Omloop Het Nieuwsblad en ouverture des classiques,  annoncé en surprise potentielle dans notre dossier. On peut dire qu’il commence très fort et qu’il va assurer  à Lotto Soudal de belles places, voire une victoire, ce printemps.

5. Jasper Stuyven – 23 ans – Le costaud

On l’avoue, celui-là on l’avait un peu moins vu venir… Auteur d’un excellent week-end, il finit 9ème de l’Omloop après avoir tenté sa chance et remporte Kuurne-Bruxelles-Kuurne en costaud. Un tempérament d’attaquant et un mental d’acier, c’est ainsi qu’on peut définir Jasper Stuyven. Partant à moins de 20km de l’arrivée, il profite d’une mésentente du groupe de contre et d’un peloton affaibli pour réaliser un véritable numéro en solitaire. A surveiller ces prochains temps, un tel caractère est nécessaire pour remporter les difficiles courses de Mars-Avril et nul doute qu’il en est doté.

+ Bonus : Caleb Ewan – 21 ans – La fusée

J’en parlais déjà lors de la dernière Vuelta, l’Australien aux onze victoires en 2015 promet de côtoyer les grands du sprint dans un avenir proche. Il comptabilise déjà huit victoires, dont deux sur le circuit World Tour, au premier mars 2016. Impérial sur les courses de début de saison dans l’hémisphère sud, sa première course sur le vieux continent s’est soldée par une honorable quinzième place. L’Omloop Het Nieuwsblad étant une semi-classique au climat rude, autant dire que ce n’est pas son profil préféré. On attend donc logiquement une grosse saison du sprinteur au style se rapprochant de Cavendish. A voir s’il va pouvoir se confronter aux gros moteurs que sont Kittel, Greipel ou Kristoff. Personnellement, c’est mon petit coup de coeur.


© photos : Yuzuru SUNADA

2 comments on “Top 5 : Les coureurs à surveiller en 2016

  1. Très beau résumé sur les futurs têtes d’affiches du peloton.
    La relève pour les classiques est déjà bien présente et risque de jouer un sale tour “aux anciens” dès cette année.
    Pour les grands tours je suis un peu plus sceptique, la nouvelle génération tarde à éclore.

    Caleb Ewan a de forte chance d’être la prochaine terreur des sprints, mais dans ce domaine les choses vont tellement vite que l’éclosion d’une nouvelle tête d’affiche n’est pas à bannir

    Beau passage sur Alaphillippe, qui nous l’espérons tous confirmera cette année, tout le potentiel entrevu l’année passée. Mais comme tu l’as dit, les Terpstra, Stybar se mettront-ils à la planche pour notre nouvelle pépite

    Vivement les prochaines semaines pour voir si 6 hommes se révéleront dignes de la confiance accordée.

    Merci pour ce nouvel article

    1. J’approuve entièrement ton avis Alex. La relève des GT a encore du travail devant elle pour arriver au niveau des “anciens”. Sans compter Quintana, Bardet, Dumuoulin, Pinot ou Aru qui ne peuvent plus être catégorisés de jeunes et qui arrivent sur le marché des très grands coureurs de GT.

      Pour le sprint c’est en effet tout aussi difficile, il y a tellement de jeunes talents qu’il faut plusieurs saisons pour en dégager une tendance. Mais rien que chez nos français c’est encourageant : Bouhanni, Démarre, Coquard.

      Le principal problème pour Alaphilippe est qu’il sort d’une mononucléose attrapée cet entre-saison… A l’heure où j’écrivais l’article je n’avais pas vu cette info. On lui souhaite donc un prompt rétablissement mais je doute que sa campagne d’Ardennaises soit au top. Il a récemment repris la compétition et nous verrons bien d’ici Avril.

      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *