Preview

Preview : Tour des Flandres

Dimanche 3 avril, c’est la 100e édition du Ronde Van Vlaanderen, autrement dit le Tour des Flandres. Véritable mythe dans le peloton cycliste, cette course est considérée par beaucoup comme la plus belle. Est-ce dû aux 255km, aux secteurs pavés, aux différents monts à escalader, aux conditions climatiques ? Je vous le donne en mille, il s’agit de l’ensemble de toutes ces caractéristiques qui font de cette course un véritable enfer pour les coureurs et un trophée des plus prestigieux.

Le parcours

profil-tour-des-flandres-2016-min

255km, sept secteurs pavés et dix-huit monts concentrés dans les 150 derniers kilomètres de l’épreuve et répartis en trois boucles. Le début de course se déroulera en Flandre occidentale pour se diriger vers les Ardennes flamandes où l’on attaquera les réjouissances. Les boucles offrent au peloton l’immense honneur de grimper plusieurs fois les terreurs locales. L’Oude-Kwaremont sera visité trois fois tandis que le court mais violent Paterberg sera grimpé deux fois. La première partie devra donc mettre les coureurs en jambes sur un peu moins de 100 km. L’occasion pour quelques courageux de prendre le large au devant d’un peloton logiquement encore bien groupé. Mais c’est bel et bien dès l’attaque des premiers secteurs pavés et des monts que la course va se durcir. Les dix premières ascensions devraient faire le tri dans un peloton réduit avec 70km encore à parcourir. Dès lors, on assistera probablement à une rude sélection par l’arrière à l’initiative des poids lourds des classiques (Etixx, Lotto Soudal, BMC) qui ne manquera pas de faire sauter les plus fragiles. Il ne va pas sans dire que le placement des leaders sera une fois de plus crucial afin d’aborder les monts et parer aux attaques du mieux possible. Enfin, les violents pourcentages (22% sur le Koppenberg, 20,3% pour le Paterberg) additionnés à d’éventuelles attaques verront plusieurs petits groupes, voire un costaud en solitaire, se disputer la victoire finale.

La météo

A l’heure où ces lignes sont écrites, la météo annoncée est plutôt clémente. Quelques averses sont prévues, mais des éclaircies et une température agréable (18°) devraient néanmoins faciliter quelque peu la vie des coureurs. Dernier facteur, le vent soufflerait entre 10 et 20 km/h, ce qui reste plutôt raisonnable. Entre les coureurs privilégiant le mauvais temps ou la présence de kilomètres de pavés, la météo peut se révéler primordiale…

L’édition 2015

L’an dernier, Kristoff et Terpstra avaient pris la poudre d’escampette : un Kristoff impressionnant profitait de sa vitesse pour régler Terpstra sur la ligne, avant de voir Greg Van Avermaet et Peter Sagan arriver à respectivement 7″ et 16″. Tiesj Benoot, la grosse révélation, et Lars Boom arrivaient à 36″. Pour finir, un groupe plus conséquent de huit coureurs franchissait la ligne avec 49″ de retard. Des petits groupes, des coureurs puisants et passant bien les bosses, voilà ce qu’est le Ronde. Tout cela peut donner un aperçu de ce que pourrait bien être cette 100e édition.

Les favoris pour la 100e

Fabian Cancellara, Peter Sagan et Greg Van Avermaet sont bien les trois grands favoris de ce 100e Tour des Flandres. Leur palmarès (TROIS victoires pour Spartacus, une 2e place pour Sagan et deux 3e places pour le Belge) ainsi que leur grosse forme du moment permettent de croire en leurs chances. Le Suisse est impressionnant, malgré son manque de chance dernièrement, et sa puissance lui permet de franchir les monts avec les meilleurs tout en étant un des plus grands rouleurs du peloton. Pour une dernière saison professionnelle, Spartacus a toujours l’air au sommet et ce Ronde pourrait lui sourire. Sagan a enfin honoré le maillot arc-en-ciel en remportant Gent-Wevelgem la semaine dernière. On croyait sa malédiction revenue, le Slovaque est le spécialiste des 2e places, mais il pourrait bien venir Dimanche avec une confiance accrue. Moins puissant que le Suisse, Sagan a l’agilité et l’explosivité requises sur une course aussi exigeante. Il a donc toutes ses chances si Cancellara n’est pas dans un bon jour ou s’il arrive avec lui sur le final. Van Avermaet est à peu de choses près dans le même cas que Sagan. Il fait un début de saison tonitruant et a le même profil. Il a récemment été malade, à voir s’il s’est bien remis. D’un point de vue collectif, avantage au Belge qui peut compter sur des solides coéquipiers : Phinney, Quinziato et Oss.

Alexander Kristoff, tenant du titre, est à mon sens un cran en dessous cette année. Il a été malade récemment, subit un passage à vide sur son début de saison européen pour enfin gagner une étape sur les Trois jours de la Panne en tirant la langue cette semaine. C’est donc un Kristoff mitigé qui vient défendre son titre, mais connaissant les qualités intrinsèques du bonhomme, il est assez difficile de complètement l’écarter. Le cas Etixx-Quick Step est assez difficile à analyser. La dream team des classiques viendra avec Boonen, Terpstra, Stybar et Vandenbergh… Sur le papier ils ont de quoi faire exploser la course mais un problème de leadership ou de management entache un peu leurs résultats. Qui de Terpstra, Stybar ou Boonen sera à la hauteur Dimanche ? J’aurais tendance à miser sur Nicki Terpstra. Ensuite, vient Sep Vanmarcke de la Lotto Jumbo, l’un des acteurs des classiques flandriennes sans jamais vraiment concrétiser, mais son potentiel est énorme. On le verra à l’action Dimanche à l’avant de la course pour une très bonne place finale.

Pour finir, Sky inquiète de plus en plus les équipes spécialistes de cette période de l’année. Son collectif devient plus que compétitif sur les classiques : Stannard, Kwiatkowski, Rowe et même Thomas. Ils seront présents sur le Ronde et on peut miser sur Geraint Thomas. Choix difficile, mais le rouleur qui grimpe a vraiment ses chances dans les derniers monts s’il arrive à suivre les machines précédemment citées. La Lotto Soudal a aussi son mot à dire et, malgré le forfait de Debusschere, l’équipe aligne Jurgen Roelandts et le prometteur Tiesj Benoot. On peut compter sur ces deux là pour être à l’avant jusqu’au dernier moment.

Le pronostic PdP

Cela dépendra énormément de la forme de Van Avermaet et Kristoff et d’une hypothétique bonne stratégie d’Etixx. Je vois bien Cancellara gagner en costaud et un podium complété par Sagan et le Belge de la BMC. Paris un peu plus risqué : un top 5 de Thomas et Benoot ?

© photos : AFP – Flanders Classics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *