Actualités

Tour d’Espagne 2015 : Aru confirme

Ca y est, c’est fait pour l’Italien de l’équipe Astana. Fabio Aru remporte la Vuelta 2015, au grand dam de Tom Dumoulin qui s’est battu jusqu’au bout.

Après un Tour de France décevant, assommé bien trop tôt par Christopher Froome, cette Vuelta était le dernier gros rendez-vous pour les coureurs complets du peloton avant les Championnats du Monde. Ce Tour d’Espagne a tenu ses promesses et nous avons eu droit à une lutte acharnée pour le maillot rouge jusqu’à l’avant dernière étape et surtout un bel aperçu des prochains grands noms du cyclisme.

 La confirmation d’Aru

Comme l’indique le titre de cet article, Fabio Aru n’est pas un inconnu et ne fait que confirmer ce que l’on attendait de lui depuis l’an dernier. En effet, en 2014 l’italien de 25 ans peut se targuer d’une 3e place sur le Giro et d’une 5e sur la Vuelta. Propulsé leader sur le Tour d’Italie cette année, Aru gratifiera Astana d’une solide deuxième place, talonné sur le podium par son coéquipier l’excellent Mikel Landa.

Ce n’est décidément pas le bon été pour le Requin de Messine, Vincenzo Nibali est exclu dès la 2e étape pour s’être accroché trop longtemps à sa voiture. Pas de panique chez Astana, l’équipe étant venue avec deux leaders et un Mikel Landa en confiance, Fabio Aru a le champ libre pour écraser la Vuelta et de ce fait empêcher la tentative de doublé de Froome. Résultat : sa première victoire sur un Grand Tour à seulement 25 ans. Il devance respectivement Joaquim Rodriguez et Rafal Majka sur le podium, mais aussi un Quintana un peu émoussé.

vuelta2015-podium-aru-rodriguez-majka-min

Les révélations de cette Vuelta

Parmi les coureurs à suivre prochainement, Orica-GreenEdge se permet d’insérer deux pépites dans le classement. Esteban Chaves, en surprenant puncheur, rafle deux étapes et le maillot rouge pendant 6 jours. Ni grimpeur, ni rouleur, il ne lâche rien sur les deux dernières semaines et finit à une excellente 5e place au général. Pour celui qui visait un top 10 et qui a failli finir sa carrière suite à un accident en 2013, on peut dire qu’il fait forte impression. Quant à Caleb Ewan, jeune sprinter de 21 ans “aussi rapide que Mark Cavendish à son apogée” selon Mark Renshaw, il remporte la 5e étape pour couronner une très belle Vuelta de l’équipe australienne.

Absent du podium, Tom Dumoulin a pourtant été un acteur incontournable de ce mois d’Août. Il a tenu tête à Aru jusqu’à la 20e étape où Astana réalise alors un coup de force dans l’avant-dernier col de la journée. Une accélération d’Aru, appuyée par des alliés de circonstance jouant chacun leur place au général, ainsi que l’isolement de Dumoulin privé de solide coéquipier en montagne et le sort du hollandais était scellé. Condamné à entamer un véritable chrono montagneux, le spécialiste de la discipline n’a jamais pu revenir sur le groupe des favoris. Il est ainsi relégué à une modeste 6e place au général après s’être battu comme un papillon. Vu sa prestation en haute montagne avec les meilleurs et un prometteur Warren Barguil comme coéquipier, nul doute qu’il deviendra un des grands de ce peloton dans un avenir proche.

© photos : JAIME REINA / AFP

5 comments on “Tour d’Espagne 2015 : Aru confirme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *